La cible, un jeu d’additions

La cible, un jeu d’additions

Hello !

Cette semaine, un élève m’a envoyé une vidéo de lui et de son frère jouant au Mölkky dans leur jardin. J’ignore si vous connaissez ce jeu, mais il s’agit d’atteindre le score de 52 exactement en tirant sur des quilles numérotées, à tour de rôle. Si l’on dépasse le score, on retombe à 25. Or, le premier à atteindre 52 a gagné, il faut donc être rapide, et malin ! (et accessoirement, savoir viser, ce qui explique pourquoi je perds toujours à ce jeu, mais ce n’est pas la question, et je ne perds pas espoir…) Bref ! Cet élève essayait de mettre en place une stratégie pour gagner, et il m’a inspirée pour un jeu de calcul !

Je me suis dit que ce jeu permettait effectivement de travailler le calcul et le raisonnement stratégique mais qu’il était peu reproductible dans une classe. Remplaçant le jeté de témoin par le piochage d’une carte (“piochage”… ?), voici le jeu de La cible !

Je l’ai initialement pensé pour une cible de 100, mais je me suis dit que chaque enseignant pouvait choisir sa propre cible afin de faire correspondre le jeu de calcul à ses attentes vis-à-vis du niveau des élèves.

Voici comment ça marche :

But : Atteindre le nombre cible (par exemple, 100)

Gagnant : Le premier qui atteint la cible sur ses deux piles. (Donc ici, 2 piles de 100.)

Préparation : Chaque joueur dispose d’un plateau et se voit recevoir 2 cartes qu’il dépose face visible sur son plateau (comme l’image ci-dessous). Une pioche est au milieu de la table, entre les deux plateaux des joueurs.

Déroulement :

Le 1er joueur pioche et peut ainsi décider s’il souhaite garder la carte ou la jeter.

S’il la garde, il doit la déposer sur l’une de ses deux piles. Il commence alors à compter en additionnant la carte conservée à la somme déjà présente sur la pile.

S’il la jette, il la met à part (les cartes jetées reformeront la pioche une fois celle-ci terminée). C’est alors au 2è joueur de piocher.

Pour mémoriser la somme de chaque pile, une petite case « total » est placée en dessous de celle-ci. Les joueurs ajusteront ainsi le total à chaque carte déposée, en l’écrivant au feutre à eau.

Le but est d’arriver exactement au nombre cible, (ici 100),  si l’on additionne chacune des cartes de la pile. On ne peut donc pas dépasser le nombre cible. (Ainsi, dans notre exemple, si notre première pile est égale à la somme de 72 et que l’on tombe sur une carte 30, on est obligé de la jeter, car le total ferait 102, qui est supérieur à 100. C’est donc au tour du suivant de jouer. A moins que l’on puisse la poser sur notre deuxième pile.)

Disponibles en téléchargement :

• Une fiche de règle du jeu (on en a tellement qu’on en finit par les confondre…), un plateau de jeu (pour pouvoir écrire la cible et son score dessus) et des cartes à nombres pour jouer.

L’avantage de ce jeu, c’est qu’il peut tout à fait se jouer avec un jeu de cartes du commerce. Pour ma part, je trouvais ça plus intéressant d’ajouter des cartes 15, 20, 30 etc. Chacun fera ainsi comme bon lui semble et pourra quand même le proposer à sa classe, même s’il ne lui reste plus de feuille à plastifier (ou de feuille tout court d’ailleurs…).

Confinement oblige, je ne l’ai pas encore proposé aux élèves en classe, mais ça ne saurait tarder !

Différenciation :

Pour des CE1-CE2 en difficulté, je vous propose également un plateau avec qu’une seule pile sur les deux et une zone « schéma/calcul » pour éviter de s’emmêler les pinceaux.

Pour des GS – CP, je vous propose un plateau avec le nombre 10 comme cible fixe, et une seule pile de jeu également.

En avant ! ☺

S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Estelle*

Merci beaucoup pour ce partage très intéressant

Coralie

Bonjour. Merci beaucoup pour ce super jeu dont j’ai hâte de tester déjà avec mes enfants 👧🏼👶🏼.
Serait-il possible d’avoir des plateaux de jeu avec les deux personnages, soit la fille, soit le garçon ??
Belle journée et prenez soin de vous.

Coralie

Je reviens vous dire Bonjour 😉! Tout est prêt (imprimer, plastifier et découper, cool!) Encore merci. Mais je me permets de venir à nouveau vous demander s’il était possible d’avoir fille et garçon ?? Meilleures salutations.

Coralie

Ah zut, je n’ai rien reçu, désolée !! Je vous donne une autre adresse mail… encore merci.

MACKIVIEL

Très sympa ce petit jeu ! Hâte de le tester avec mes élèves mais aussi mes enfants ! 😜

Sandra

Génial comme d’habitude 😉 Merci!!